Comparatif : quels sont les meilleurs casques et écouteurs Bluetooth pour le sport ?

Comparatif : quels sont les meilleurs casques et écouteurs Bluetooth pour le sport ?

Un casque ou des écouteurs pour faire du sport, c’est une tendance en pleine croissance. Confort, étanchéité, supra ou intra… Les critères à prendre en compte avant de choisir son casque pour faire du sport sont nombreux. Nous avons sélectionné les meilleurs modèles du marché.

Que ce soit pour s’isoler, se motiver ou se détendre, c’est bien souvent un casque sur la tête que l’on s’adonne aux joies du sport. D’après une récente étude, vous êtes même susceptible d’améliorer vos performances de 5 à 7% en vous exerçant en musique ! Depuis des années déjà, les constructeurs font de ce marché leur petit laboratoire, testant des formes profilées, des dispositifs plus compacts ou des contrôles plus intuitifs.

Parmi les principaux critères qui doivent aiguiller votre choix, vous devez avant tout privilégier le confort d’utilisation. Étudiez vos besoins, en fonction du sport que vous pratiquez : êtes-vous notamment soumis à des mouvements de la tête réguliers, susceptibles de faire tomber les écouteurs ? Dans ce cas, vous avez intérêt à privilégier des casques classiques avec arceaux ou des écouteurs munis d’un tour de cou. Vous privilégiez une meilleure isolation des bruits extérieurs ? Envisagez l’achat d’un modèle à réduction de bruit active, qui embarque une série de microphones afin d’estomper tous les sons environnants. Si vous devez porter un casque de protection, attention au volume des intras qui devront se faire discrètes !

Côté tendance, la plupart des écouteurs destinés au sport empruntent aujourd’hui le sillon des AirPods d’Apple, en adoptant le format des intra-auriculaires sans fil Bluetooth. Tous les modèles que nous avons sélectionnés s’accompagnent d’une série d’embouts différents, pour épouser au mieux le pavillon de vos oreilles. Et ne croyez pas que leur format compact dénature le son : ces écouteurs sont capables de distiller des basses puissantes et un son naturel, sans pour autant vous faire perdre les bruits extérieurs. Accompagnez-les d’une montre connectée pour suivre vos exploits sportifs, entièrement sans fil !

Écouteurs sans fil : les dernières actus

Bientôt en test, les nouveaux écouteurs Beats Fit Pro d’Apple, disponibles en France depuis le 28 janvier à 229,95€ en 4 couleurs.

Quels sont les meilleurs écouteurs sans fil pour faire du sport ?

Notre sélection des meilleurs écouteurs et casques pour le sport

Bose Sport Earbuds

Le meilleur choix pour faire du sport en musique

169,99€> Boulanger On aimeOn n’aime pas

Ce modèle résistant aux éclaboussures et à la sueur grâce à sa certification IPX4 est tout léger et reste bien en place dans les oreilles. Ses commandes tactiles sont pratiques et personnalisables. Les Bose Sport Earbuds ne sont pas les plus fortes en autonomie malgré la taille du boîtier de charge, mais celui-ci offre 2 heures de puissance en seulement 15 minutes de charge ce qui est toujours très pratique en cas d’oubli. Plus accessibles en prix que les QuietComfort à 250€, ces Eardbuds Bose sont un bon choix pour faire du sport, surtout pour des sessions longues où le confort des intra est primordial ! Les embouts Stayhear Max permettent de bien caler les intra dans les oreilles et aident à isoler des bruits extérieurs.

Skitooth

Le meilleur casque audio pour skier

69€> Amazon On aimeOn n’aime pas

Si vous ne pouvez pas vous passez de musique, même sur les pistes de ski, vous allez adorer le casque audio Skitooth. Il se glisse tout simplement sur les oreillettes d’un casque de ski pour profiter de sa musique ou passer des appels sur les pistes. Même si vous allez très vite, le son reste excellent malgré le vent. Comme il n’est pas posé sur les oreilles, vous restez à l’écoute des bruits ambiants ce qui est indispensable pour éviter les accidents !

Ces écouteurs Bluetooth s’adaptent à tous les casques qui ont des protections d’oreilles, à essayer aussi sur les casques de vélo si vous en portez ! Le gros bouton de commande bleu s’utilise même avec des gants de ski, mais plus difficile avec des moufles… Le mode musique bascule automatiquement en mode appel lorsque vous recevez un appel, il suffit d’appuyer une fois sur le bouton pour prendre l’appel.Vous pouvez gérer le volume et avancer ou reculer les pistes depuis les boutons.

Ultra léger il s’oublie rapidement, aucun fil ne viendra vous énerver dans la combi et vous ne risquez pas de le perdre, même en cas de chute. Seul regret, le port USB n’a pas de protection en cas de plongeon dans la poudreuse…Le Skitooth promet une autonomie de 15 heures et permet d’utiliser le reconnaissance vocale de votre smartphone.

Ce système pose tout de même la question de la sécurité sur les pistes. S’il encourage les skieurs à porter un casque il risque d’altérer l’écoute et l’attention nécessaire à un sport qui reste dangereux, prudence donc… Ce casque est donc parfait pour skier en musique, ou si vous pensiez télétravailler discretement depuis la montagne 😉 mais n’oubliez pas de déconnecter un peu quand même quand vous êtes là-haut… Si les skieurs deviennent aussi bruyants que les voyageurs dans les transports avec leurs téléphones, ça va être l’enfer dans le paradis blanc !

Sony WI SP510

Le meilleur tour de cou pour faire du sport

75,61€> Boulanger On aimeOn n’aime pas

Avec son tour de cou, aucun risque de perdre une oreillette et l’autonomie est décuplée. Vous pouvez partir 15h en randonnée ! Le tour de cou est tout doux et flexible, il ne devrait pas vous gêner en pleine activité. Les oreillettes aimantées resteront bien en place quand vous les retirez. Côté écoute, le mode extra Bass offre une belle qualité sonore. Casque certifié IPX5 résistant à l’eau et lavable. Si le fil ne vous gêne pas, c’est une bonne solution pour les sorties sportives longues et périlleuses.

T5 II True Wireless Sport Mclaren Klipsch

Le meilleur design et le boitier sport le plus complet

232,99€> Darty On aimeOn n’aime pas

Sous le capot des écouteurs sport Klipsch feat McLaren on trouve des écouteurs True Wireless T5 II, la seconde génération de True Wireless de l’américain Klipsch. Cette version sport est habillée par McLaren, Klipsch étant depuis l’an dernier partenaire de l’écurie de formule 1. À l’ouverture, son boitier original séduit tout de suite et quand on le secoue le bruit de maracas étonne. Il s’agit de microbilles absorbantes qui éliminent l’humidité des écouteurs après une séance de sport. Le boitier est bien sûr étanche et antichoc (IP67), comme les écouteurs, et livré avec sa languette pour le promener facilement.

Les T5 II True Wireless Mc Laren sont compatibles Bluetooth 5.0 et prennent en charge les codecs aptX comme AAC. Ils proposent une réduction de bruit uniquement en mode conversation téléphonique et un mode transparence pour la musique en plus, très pratique pour les séances de running en extérieur. Les Klipsch McLaren sont alimentés par une batterie de 50 mAh dans chaque écouteur, et 360 mAh dans l’étui de transport. Leur autonomie est avec cela de 8 heures d’écoute plus 16 heures grâce au boitier. Celui-ci est compatible avec la charge rapide via son port USB-C, ainsi qu’avec la charge sans fil Qi. D’ailleurs Klipsch fournit dans la boite un chargeur sans fil bien pratique. Vous aurez également un beau câble USB tissé aux couleurs Mc Laren et un adaptateur USB/USBC, en plus de cinq paires d’embouts à mémoire de forme et de deux paires d’ailettes.

JBL Reflect Mini NC

Les écouteurs sports les plus compacts

149,99€> Boulanger On aimeOn n’aime pas

Pratiques avec leur petite boîte avec cordon, les écouteurs JBL Reflect Mini NC vous accompagneront partout dans vos sessions de sport et vous protégeront (un peu!) des bruits extérieurs avec leur fonction ANC. L’indicateur lumineux du boîtier permet de voir rapidement où en est la charge et sa certification IPX7 garantit l’étanchéité à 1 mètre pendant 30 minutes si besoin. L’autonomie totale est de 6 heures.

Jabra Elite Active 75t

Le meilleur rapport qualité prix

109,99€> Darty On aimeOn n’aime pas

Les Elite Active Jabra 75t sont très confortables à l’usage et offrent un bon maintien dans les oreilles. L’isolation passive ou active fonctionne parfaitement pour vous isoler en toutes circonstances pendant le sport. Son application est très efficace pour ajuster le son à vos oreilles. Son faible encombrement permet d’emmener le boîtier partout et d’être toujours prêt pour une séance de sport en musique. Les écouteurs Jabra Elite 75t Active offrent une excellente autonomie de 7h30 et en 15 minutes de charge, le boitier vous offrira 1 heure d’utilisation. Un boîtier de chargement sans fil est disponible en option (219,99€).

Shokz Openrun

Le meilleur casque avec conduction osseuse

139,95€> Amazon On aimeOn n’aime pas

Si vous n’aimez pas avoir quelque chose dans les oreilles pendant que vous faites du sport mais que vous voulez bouger en musique, les écouteurs Openrun de Shokz (ex AfterShokz) sont fait pour vous ! Ce casque à conduction osseuse se pose à l’avant des oreilles et le son passe au travers des tempes. Cela produit de légères vibrations au rythme de la musique, idem sur les paroles et les vibrations diminuent en baissant le son. Le son varie également avec certaines positions de la tête, vers le bas notamment. Le son est clair et donne l’impression de venir de l’intérieur. Le résultat est assez bluffant, voire perturbant au début. Puis on s’habitue à la qualité du son et au confort des oreilles libres. Nous l’avons fait tester à plusieurs personnes et certaines ne s’habituent pas à cette technologie mais dans l’ensemble le ressenti est plutôt positif.

Ce nouveau modèle succède à l’Aéropex et s’il reprend les mêmes spécifications techniques et la même qualité de son clair et précis, il apporte un nouvel avantage majeur : la charge rapide. Indispensable pour les étourdis qui ne peuvent se passer de musique ou podcasts pendant leurs séances de sport. En seulement 10 minutes de chartes vous disposerez de 1,5 heures d’écoute. L’Openrun est lui aussi certifié IP67, étanche mais pas adapté à la natation. Le son ne passera pas mais Shokz propose un modèle adapté dans sa gamme. Le connecteur de recharge est un port magnétique agréable mais dans un format propriétaire. D’ailleurs, autre différence avec l’Aéropex, Shokz a glissé un seul câble dans la boite. Il est par contre toujours livré avec une petite housse très pratique.

Sony Walkman NW-WS413

Les meilleurs écouteurs pour nager

99,99€> Fnac On aimeOn n’aime pas

Plus qu’une simple paire d’écouteurs dédiés au sport, le WS413 de Sony est un Walkman à part entière, qui embarque 4 Go de mémoire pour stocker votre musique. C’est un avantage certain, puisqu’il est totalement étanche et capable de fonctionner sous l’eau (douce et salée), ce qui vous permet de l’emmener avec vous à la piscine et à la plage tout en laissant votre smartphone bien à l’abri. Il faudra cependant penser à convertir vos Podcasts en MP3 si vous voulez les écouter en nageant, car contrairement aux autres écouteur de la selection, il ne s’appaire pas en Bluetooth avec votre smartphone, puisque logiquement vous n’allez pas nager avec !

Vous ne pourrez donc pas écouter Deezer, Spotiffy ou votre radio préférée avec ces écouteurs. Il faudra importer les titres de musique ou podcast en passant par votre ordinateur, Mac ou PC. Sony propose dans son mode d’emploi deux URL avec les logiciels de gestion du casque pour PC ou Mac. Après installation le Walkman est reconnu directement par l’ordinateur. Selon les ordinateurs il peut aussi etre reconnu directement sans le logiciel Sony. Il suffit ensuite de glisser/déposer les titres dedans pour les importer. Placez-les dans l’ordre que vous souhaitez pour vous y retrouver une fois dans l’eau.

Comme d’habitude sur ce type d’écouteur, les boutons sont complexes à décrypter sous l’eau à l’aveugle, mais à l’usage on finit par mémoriser le principal. L’écoute pendant la nage est plutôt bonne. Le son est bien sur un peu étouffé et moins fort, la qualité est sans comparaison avec les casques de sport hors de l’eau, mais elle est assez bonne malgré tout et c’est de loin le meilleur système pour nager en musique. Il faut surtout bien caler les écouteurs dans les oreilles et trouver la bonne taille, car si l’air passe vous aurez des grésillements. Si vous avez des grésillement c’est donc que vous n’utilisez pas la bonne taille d’oreillette. Sony fournit 4 tailles d’oreillettes étanches (avec un film fin sur sur l’orifice) et 4 tailles d’oreillettes classiques, n’hésitez pas à mixer les tailles entre la droite et la gauche pour obtenir le bon équilibre.

Une fois calés, les écouteurs font parfaitement le job et vous pourrez nager en musique ou en podcast pendant des heures. Vous pouvez accrocher une petite sangle fine au cordon du casque pour le faire tenir mieux en place si besoin. La recharge se fait via un adaptateur dédié à ne pas égarer car ces écouteurs ne sont pas compatibles avec un câble USB simple ! Le casque Sony WS413 peut s’utiliser en eau de mer salée, sans oublier de les rincer à l’eau douce après usage.

Beats Powerbeats Pro

Les écouteurs sport les plus stables

173,82€> Amazon On aimeOn n’aime pas

Équipés de la puce H1 d’Apple, les Powerbeats Pro figurent parmi les intra-auriculaires dédiés au sport les plus performants et puissants du moment. Les écouteurs offrent un grand confort d’utilisation, avec un excellent maintien et une finition exemplaire. Ils résistent parfaitement à l’eau et à la transpiration, un vrai atout pour un usage sportif. Patronage d’Apple oblige, les Powerbeats Pro font particulièrement bon ménage avec iOS et il est possible d’interagir directement avec l’assistant vocal en prononçant “Dis, Siri”. La qualité audio est de très haute volée, avec des basses profondes et un excellent équilibre général. Un certain investissement, pour un casque haute fidélité et pratique dans un usage sportif.

Nos autres tests d’écouteurs pour le sport

Aeropex Shokz

139,99€> Boulanger On aimeOn n’aime pas

Le modèle Aéropex de Shokz en titane est ultra léger (26 grammes) et dispose d’une autonomie de 8 heures, pour un temps de chargement de 2 heures. Certifié IP67, il est étanche 30′ à un mètre de profondeur, mais l’eau coupe la transmission du son. Shokz propose son modèle étanche Xtrainerz pour nager en musique. Le connecteur de recharge est un port magnétique agréable mais dans un format propriétaire, pas de port USB C, attention à ne pas oublier le chargeur en voyage. D’ailleurs Shokz a eu la bonne idée d’en glissé deux dans la boite ! Bon point d’ailleurs pour l’emballage très qualitatif et la petite carte de rappel des commandes. Vous trouverez aussi dans la boite une paire de bouchon d’oreilles si vous souhaitez vous isoler pendant l’écoute. Ce casque ne propose évidemment pas de réduction de bruit ni de mode transparence, il suffit de monter ou baisser le son pour obtenir ces effets. La musique par conduction osseuse permet de rester facilement attentif au monde qui vous entoure et préserve sans doute vos oreilles des abus. L’Aeropex de Shokz est disponible en 4 couleurs.

Jabra Elite 7 Active

179,99€> Fnac On aimeOn n’aime pas

Les nouveaux écouteurs Jabra Elite 7 Active viennent remplacer les excellent Jabra Elite Active 75t. Ils écouteurs offrent de nombreux avantages comme la réduction active du bruit, le Bluetooth 5.2, Alexa intégré, un son personnalisable, plusieurs modes d’écoute et une recharge sans fil.

Les performances des basses, bien qu’agressives en mode standard, sont agréables pour faire du sport et peuvent être modulées dans l’application Jabra Sound+ pour obtenir un son plus équilibré. L’ANC n’est pas le meilleur de cette catégorie sport, mais ce n’est pas indispensable pour bouger en musique. Le mode transparence HearTrouhgh permet d’ailleurs de rester vigilant au monde extérieur même dans l’effort. Enfin le mode appel téléphonique n’est pas le meilleur de la gamme Jabra qui offre en général une qualité irréprochable sur ce point.

Ces écouteurs Jabra peuvent s’utiliser en mode mono avec l’un ou l’autre indépendamment. Très pratique pour économiser la batterie si besoin et poursuivre sa séance de sport en musique.

L’Elite 7 Active est bien protégé par une coque robuste et peu encombrante qui peut survivre à des entraînements intenses et propose une autonomie de batterie parmi les plus longues de la catégorie avec 8 heures seuls ou plus de 30 heures avec la coque. Certifiés IP57, ces écouteurs sont résistants à l’eau et à la poussière. Ils tiennent parfaitement en place pendant l’effort. Ils sont fournis avec 3 paires d’EarGels ovales en silicone. Les commandes tactiles sont efficaces et pratiques pour tout gérer pendant l’entrainement.

Jaybird Vista

145,94€> Amazon On aimeOn n’aime pas

Après les Jaybird Run, ce nouveau modèle Vista, dédié au sport lui aussi, est très compact. Sa certification IPX7 offre plus de résistance à l’eau, les Vista sont waterproof 30 minutes à 1 mètre, même si elles ne sont pas adaptées à une session de natation. Les boutons de commande tactiles sont paramétrables afin de les personnaliser à votre goût et chaque écouteur possède un micro pour les appels. Le boîtier vous offrira 1 heure d’utilisation en 5 minutes de charge ce qui est toujours appréciable avant de partir !

Teufel Airy Sports

59,99€> CDiscount On aimeOn n’aime pas

Les nouveaux écouteurs Bluetooth de Teufel sont dédiés au sport. le fabricant allemand présent en France depuis 2019 propose un modèle certifié IPX7 qui résiste à la transpiration, la pluie, et les immersions. Ses 3 paires d’embouts permettent de trouver la bonne taille pour les oreilles et les attaches d’oreilles en silicone antibactérien assurent un excellent maintient. Aucun risque de perdre un écouteur grâce au fil discret qui passe autour du cou. Un fil tellement léger qu’il ne prend pas parfaitement sa place sur le cou mais ce n’est pas trop gênant. Les Airy Sports sont Bluetooth avec aptx-X et AAC pour une écoute en qualité CD selon la source. L’application Teufel Headphones permet d’ajuster le son à votre oreille et de remettre le grave qui manque sérieusement dans la position d’écoute neutre. Enfin, son autonomie de 25 heures permet de l’utiliser plusieurs jours sans crainte de tomber en panne au moment de votre séance sportive.

JBL Endurance Peak II

119,99€> Darty On aimeOn n’aime pas

Les écouteurs sont imposants avec leur contour d’oreille en silicone, mais vous êtes tranquille, ils ne bougeront jamais ! Le boîtier de charge lui aussi est imposant (77g), mais il assure 24h de charge en plus. Le son n’est pas le meilleur de ce guide, mais sera suffisant pour faire des séances de sport en toute sécurité, sans risque de perdre un écouteur en route ! Certifié IPX7, les écouteurs sont résistants à la transpiration et dans l’eau à 1 mètre pendant 30minutes. L’autonomie totale est de 6 heures.


Pourquoi choisir des écouteurs dédiés au sport

N’importe quel smartphone est livré avec une paire d’écouteurs filaires. Sur le papier, ceux-ci peuvent également être utilisés pour aller faire du sport. C’est peut-être vrai pour une utilisation occasionnelle avec un vélo d’intérieur par exemple. Mais si vous avez l’intention d’aller courir en musique, vous risquez d’être vite déçu.

D’abord par le confort offert par ces écouteurs standard qui auront tôt fait de glisser de votre oreille dès les premières foulées. Pire encore, en supposant qu’ils tiennent en place, la sueur finira de les achever au bout de quelques séances intensives. Ces deux remarques prouvent à quel point les écouteurs développés pour une activité sportive sont loin d’être un simple argument marketing. Quoique.

Prenez toute de même garde aux constructeurs opportunistes qui vont sans vergogne, se contenter de changer un packaging ou d’opter pour des couleurs flashy afin de faire passer une paire d’écouteurs classiques pour un modèle dédié au sport.

Casque supra-aural ou écouteurs intra-auriculaires ?

En la matière, vous avez le choix entre le casque supra-aural ou les écouteurs intra-auriculaires. Le premier vient se poser sur les oreilles tandis que les seconds s’insèrent dans le canal auriculaire.

Avantage du casque supra-aural, il dispose généralement de drivers plus gros qui délivrent théoriquement un son de meilleure qualité. Néanmoins, ce type de casque est plus lourd et pas toujours adapté à la course. En effet, l’arceau qui repose sur le haut du crâne peut devenir inconfortable lors d’un effort prolongé. Sans même parler de la chauffe ressentie au niveau des oreilles. Chauffe qui s’accompagne naturellement d’une sudation accrue. Et les choses peuvent empirer. Les coussinets finissent tôt ou tard par s’altérer au contact de la sueur. À notre sens, ce n’est donc pas l’idéal pour qui souhaite courir en musique. En revanche, on peut s’en contenter en salle.

Plus adaptés, les écouteurs intra-auriculaires sont plus légers et plus discrets. Ils sont également plus confortables à condition toutefois d’opter pour un modèle qui tient bien dans l’oreille. Car c’est généralement sur ce point que le bât blesse même si de gros progrès ont été réalisés en la matière. Nous y avons été particulièrement attentifs avec les modèles que nous avons testés pour ce guide. Les écouteurs dédiés sont également plus solides. Leurs embouts en silicone résistent bien à la sueur et surtout ils sont interchangeables facilement et à moindres frais. De la même façon, les câbles sont renforcés pour supporter les éventuels frottements sur les vêtements. On y reviendra un peu plus loin.

Question de confort

Les écouteurs intra-auriculaires se déclinent également dans différents modèles. A côté de l’écouteur classique qu’on insère dans l’oreille, les constructeurs proposent des déclinaisons plus ou moins pratiques. Vous pouvez ainsi opter pour un modèle qui repose sur le cou comme le LG Tone Ultra. Avantage, toute l’électronique est regroupée dans le petit boîtier afin de conférer un poids aussi réduit que possible aux écouteurs. Revers de la médaille, avoir cet élément en plastique qui frotte sur le cou peut être gênant à la longue, surtout pour la course à pied.

Les embouts revêtent une importance capitale dans le confort des écouteurs. Afin de les maintenir en place, on utilise généralement une double implantation. D’abord avec les « ear buds » en silicone. Plusieurs sont fournis avec des tailles différentes pour s’adapter à la plupart des morphologies d’oreilles, et garantir ainsi un confort optimal. À cela s’ajoutent de petites ailettes baptisées « ear wings » qui se déclinent là aussi dans plusieurs tailles. Celles-ci se placent derrière le cartilage afin de bien maintenir l’écouteur dans l’oreille.

Autre solution qui a fait ses preuves, un contour en plastique est intégré à l’écouteur qui assure un deuxième point d’accroche sur l’oreille afin de prévenir la chute. C’est l’option retenue par Beats et par Sennheiser.

Qualités et défauts des écouteurs True Wireless

Revers de la médaille d’un plus grand confort, vous avez un appareil de plus à charger.

Vous l’aurez constaté à travers notre sélection d’écouteurs dédiés au sport : il est aujourd’hui difficile de faire l’impasse sur un modèle Bluetooth. Tous les constructeurs se sont engagés dans la voie ouverte par Apple avec ses AirPods, et il faut bien avouer que cette solution offre un grand confort au quotidien. On parle d’écouteurs True Wireless pour désigner ce type de produits – littéralement, les seuls écouteurs « vraiment » sans fil. Vous ne risquez donc pas de vous emmêler dans les câbles ou de ressentir de gêne durant l’effort.

Côté ergonomie, ces écouteurs intègrent généralement des boutons ou une zone tactile à leur surface, afin de contrôler la lecture ou de les appairer avec votre smartphone. La connexion est généralement très stable et le confort d’utilisation est réel. Revers de la médaille, vous aurez un appareil de plus à recharger avant d’aller courir. En cas de batterie déchargée, vous pourrez faire une croix sur la musique – la quasi-totalité des modèles True Wireless ne dispose pas d’un connecteur leur permettant de basculer en mode filaire. Si vous êtes du genre tête en l’air, nous vous recommandons les Sony WI SP510 qui offrent 15h d’autonomie grâce au tour de cou.

La plupart des modèles s’accompagnent d’un boîtier de recharge. C’est une solution bien pratique pour les ranger et les préparer avant votre prochaine sortie. Il vous suffit de brancher une première fois le port USB Type-C du boîtier à une source de courant pour recharger a batterie interne des boîtiers. Par la suite, vous vous contenterez d’insérer les deux écouteurs intra-auriculaires à l’intérieur pour leur redonner du jus. Certains boîtiers se rechargent sans fil ce qui est encore plus pratique.

Autre intérêt de ce type de boîtier de rangement : vous ne risquez pas d’égarer vos écouteurs True Wireless. Rien de pire que de les poser, sans réfléchir, sur une étagère et de passer des heures à les retrouver lors de votre prochaine sortie !

Poussière, eau, à quel niveau de résistance peut-on prétendre ?

On l’a dit plus haut, la sueur est l’ennemie jurée des écouteurs. Il en va de même avec la pluie pour qui n’hésite pas à braver les éléments au moment d’aller courir ou marcher. Vous avez déjà sûrement entendu parler de la certification IPXX qui est notamment utilisée dans le monde de la téléphonie mobile. Il s’agit d’un indice de protection qui indique le degré de résistance à la poussière et à l’eau d’un appareil. On l’utilise également dans le cadre des écouteurs de sport.

Les deux chiffres XX s’interprètent indépendamment. Le premier renseigne sur la protection contre la poussière sur une échelle de 0 à 6. Un indice IP6X veut donc dire que l’appareil est totalement protégé y compris contre les poussières microscopiques. Le second chiffre indique la résistance à l’eau sur une échelle de 0 à 9. En matière d’électronique grand public, le maximum est généralement de 8. En clair si un appareil est IP68 par exemple, il est censé résister aux poussières d’une part, et à l’immersion dans plus d’un mètre d’eau pendant 30 minutes d’autre part.

Mais attention, en dehors du Sony Walkman NW-WS413, aucun casque n’est fait pour aller vraiment nager. Le Sony pourra même vous accompagner en eau de mer !

Concernant les écouteurs de sport, vous rencontrerez un indice IPX4 la plupart du temps. Cela veut tout simplement dire qu’ils n’ont pas été testés à la poussière, mais qu’ils résistent aux projections d’eau, et donc à la pluie. Pour être tout à fait complet, vous pouvez vous demander pourquoi aucun casque/écouteurs n’est certifié IP67, voire même IP68, comme c’est le cas pour certains smartphones par exemple ? Tout simplement parce que plus on monte en IP et plus le son est impacté en isolant les membranes. Il faut donc trouver un juste milieu entre la résistance et l’expérience audio.

Compatible iPhone ou Android, qu’est-ce que cela change ?

Peut être avez-vous déjà remarqué que certains casques/écouteurs sont compatibles iPhone tandis que d’autres sont destinés aux smartphones Android. C’est également valable pour les modèles dédiés au sport qui nous intéressent ici. Sachez d’abord ce que cela ne veut pas dire que vous ne pourrez plus les utiliser si vous changez un jour de crèmerie. L’intérêt de cette compatibilité réside principalement dans la télécommande et ses fonctionnalités avancées.

Un casque certifié MFI (Made For iPhone) aura accès à tous les contrôles de la musique en plus du volume. Chanson suivante ou précédente, pause, lecture ou encore répondre aux appels, tout est accessible via les trois boutons de la télécommande. Dans le cas d’un modèle Bluetooth, on pourra également consulter le niveau de la batterie directement sur l’écran de l’iPhone. Le principe est le même concernant la certification Works With Android, mais l’intégration est parfois moins poussée que sur iOS, même si de réels efforts commencent à apparaître.

Chez Beats, tous les casques et écouteurs sont certifiés MFI ce qui n’a rien d’étonnant suite au rachat de la marque par Apple. Il en va de même pour Bose et Jabra qui ont choisi le même camp. À l’inverse, Sennheiser vous laisse le choix entre Android et iOS.

Quid des applications ?

Les casques et écouteurs pour le sport sont bien entendu compatibles avec les applications dédiées en la matière. Qu’il s’agisse d’Endomondo, Nike ou d’Adidas/Runtastic pour ne citer qu’elles, on dispose des annonces vocales afin de connaître la distance parcourue, le temps écoulé et les temps de passage. Jabra s’illustre une fois encore en proposant sa propre application Jabra Sport Life pour ses casques. Celle-ci permet de suivre ses progrès et d’accéder à un coach vocal. Grâce au cardiofréquencemètre du Jabra Sport Pulse, l’application est même en mesure de calculer la VO2 Max et de planifier un entraînement fractionné ou des séries sans toucher le smartphone.

Signe des temps, les intra-auriculaires ne sont pas synonymes de performances audio limitées : les applications des constructeurs permettent souvent d’en affiner le profil.

Et pourquoi pas faire du sport avec un casque à réduction de bruit ?

Isolation extérieure, le mot est lâché. C’est l’un des grands débats autour des casques dédiés à la pratique sportive, et probablement le choix le plus personnel. Souhaitez-vous entendre distinctement le monde qui vous entoure, en particulier pour votre propre sécurité, ou préférez-vous vous isoler en musique ? Tout dépend aussi du sport que vous pratiquez : on n’a pas forcément les mêmes besoins sur une route encombrée et sur un vélo d’appartement.

Évidemment plus lourds et immersifs que les intra-auriculaires mis en avant jusqu’à présent, certains casques sans fil préservent une silhouette profilée et s’accompagnent de nombreuses fonctionnalités avancées qui les rends alléchants. Il y a déjà la qualité du son, forcément plus enveloppante et massive. Mais il y a aussi des contrôles tactiles plus intuitifs et des applications très complètes. Celle du Sony WH-1000XM4 par exemple, vous permet d’affiner le niveau de réduction de bruit avec un mode qui détecte tout particulièrement les annonces, pour ne pas rater des informations sur un train ou un avion. Des compléments intéressants, pour un casque qui gagne en polyvalence. Un choix à envisager si votre pratique sportive est plus réduite ou si vous cherchez à multiplier les activités en musique. Attention cependant aux activités en extérieur pendant lesquelles il peut être dangereux de s’isoler des bruits ambiants !!